Politique belge

Pendant plus de quatre ans, Jan Jambon a dû arrondir les angles, définir les accommodements qui allaient permettre à la suédoise de fonctionner. C’était bien son rôle : celui de vice-Premier ministre. Il l’a accompli avec loyauté. À plusieurs reprises, il a accepté de mettre de côté le programme nationaliste flamand. Mais la N-VA a quitté le gouvernement fédéral avant son terme et Charles Michel a besoin de son appui à la Chambre pour permettre à la jeune Orange bleue (MR/Open VLD/CD&V) de survivre. Ce soutien extérieur aura un prix. Et il sera élevé. Interview.