Politique belge

Le nouveau bourgmestre de Middelkerke et ancien député Jean-Marie Dedecker, fondateur de la liste éponyme (LDD), a refusé mercredi de confirmer ou d'infirmer sa possible présence sur une liste de la N-VA pour les élections législatives du 26 mai prochain. Il avait pourtant laissé entendre qu'il s'agissait d'une possibilité lors de la réception de Nouvel An dans sa commune, selon le journal 'De Standaard'.

"Cela n'est pas juste, mais s'il y a de l'intérêt de la part de la N-VA, j'aurai une oreille attentive", a laconiquement déclaré M. Dedecker à un correspondant de l'agence Belga.

"Si je le fais, ce sera comme indépendant de la Liste Dedecker et pour défendre les intérêts de ma commune", a-t-il indiqué, selon le 'Standaard'. "Réaliser notre programme coûtera de l'argent. La meilleure manière de l'obtenir, c'est une ligne directe avec les ministres à Bruxelles", a-t-il ajouté, toujours selon le quotidien.

Interrogé mercredi matin, M. Dedecker s'est refusé à confirmer ou infirmer.

L'ancien judoka et ex-membre du parti libéral Open Vld, avait déjà rallié la N-VA en 2006, mais brièvement. Le CD&V, qui formait alors un cartel avec les nationalistes, voyait d'un mauvais oeil cette alliance.

"Oui, j'ai un passé auprès de la N-VA. Mais j'ai une histoire (commune) avec beaucoup de gens et de partis", a-t-il confessé.

Au 'Standaard', il a confié qu'il ne souhaitait pas figurer sur la liste pour le parlement flamand.

En Flandre occidentale, l'éphémère ministre de la Défense Sander Loones devrait être tête de liste pour la Chambre afin de tenter de redresser le mauvais score enregistré par les nationalistes lors du scrutin communal du 14 octobre dernier. Le nom de M. Dedecker apparaît dès lors comme un possible renfort pour le parti.