Politique belge Le texte ne sera pas voté sous cette législature. Les libéraux proposent une alternative. L’enjeu est surtout politique à quelques semaines des élections.


La loi climat est devenue un objet de campagne électorale. Le texte est enterré, il ne sera pas voté avant la fin de la législature. Écolo a désigné un coupable : le MR.

Les écologistes étaient déchaînés, mardi. Selon le coprésident Jean-Marc Nollet, "le MR porte une très lourde responsabilité, qui plus est, sans aucun réel argument en appui", a-t-il écrit sur Twitter. Sur le même réseau, sa collègue Zakia Khattabi abondait : "Il se confirme que le MR est loin de prendre la mesure de l’urgence climatique, au mépris de la mobilisation citoyenne. Les mots ne comptent pas, au final ne restent que les actes." Et ce ne sont là que deux exemples.

(...)