Politique belge Après les intentions de vote, le Baromètre La Libre/RTBF/Dedicated dévoile le volet sur la popularité de nos femmes et hommes politiques. LaLibre.be vous présente ici les principaux enseignements et vous invite à découvrir tous les résultats et analyses dans l’édition du journal de ce lundi.

En Wallonie , 1 électeur sur 2 souhaite que le Premier ministre Elio Di Rupo (50%)  joue un rôle important dans les prochains mois. Il est suivi de très loin par le président du PS Paul Magnette (20%), qui recule légèrement par rapport au dernier baromètre. Didier Reynders, Joëlle Milquet et Rudy Demotte se disputent la 3ème place avec 19% chacun. Toujours dans le sud du pays, retenons les progressions de Willy Demeyer (12%) et Jean-Pascal Labille (9%). Ce dernier, ministre fédéral des Entreprises publiques,  était particulièrement visible ces dernières semaines dans le cadre de la polémique et la révocation du patron de Belgacom Didier Bellens.

A Bruxelles , Elio Di Rupo reste également en tête (41%) devant Didier Reynders (26%) et Joëlle Milquet (25%). On notera l’entrée dans le classement de Maggie De Block (VLD) avec 15%. Tout comme en Wallonie, Jean-Pascal Labille s’envole de 5% dans la capitale à 11%.

Dans le nord du pays , on retiendra tout particulièrement la chute de 4% de Bart De Wever, qui reste tout de même largement numéro 1 avec 36%. Il est suivi par Kris Peeters (31%). La troisième place est occupée par Johan Vande Lanotte et Maggie De Block. La Secrétaire d’Etat à l’Asile et l’Immigration poursuit ainsi son envol dans les sondages.

Ce sondage de Dedicated a été effectué par Internet, du vendredi 15 au mercredi 20 novembre 2013, sur un échantillon strictement représentatif de 2.925 électeurs belges. Les enquêtes ont été réalisées dans chacune des 3 régions de Belgique. La marge d’erreur maximale est de ±  3,1 % sur les échantillons de Wallonie et de Flandre, de ±  3,3% sur Bruxelles et de ±  1,8% sur l’échantillon total.