Politique belge

Délaissé depuis plus de 20 ans, l'hippodrome de Boitsfort est maintenant au coeur de toutes les discussions. En effet, un grand projet de réhabilitation prévoit la construction d'un parking et le développement d'une activité commerciale dans une zone protégée (Natura 2000) de la forêt de Soignes.

Si des voix s'élèvent contre ce projet, la commune d'Uccle, à l'origine de la demande de permis d'urbanisme, ne veut pas laisser tomber. "95% du site se trouve sur le territoire ucclois, il nous revient de souhaiter que l’hippodrome redevienne un lieu de rencontre des bruxellois", nous explique Boris Dilliès (MR), le bourgmestre d'Uccle. Toutefois, étant donné que le site se situe à cheval sur plusieurs communes, Watermael-Boitsfort et la Ville de Bruxelles ont également leur mot à dire. Et cette dernière a remis un avis défavorable.

"Force est de constater que le projet soumis a sensiblement évolué depuis le cahier des charges initial. Il était à nos yeux, démesuré dans sa première mouture, par exemple des événements de plusieurs milliers de personnes ne sont pas adaptés au lieu, notamment pour des questions de mobilité et de respect du voisinage. (...) Fallait-il s’aligner sur ceux qui font des raccourcis grotesques, alors que notamment ce qui est maintenant proposé occasionnera moins de nuisances que certains événements organisés auparavant ?", se demande le bourgmestre.

"Non, ce lieu exceptionnel ne sera pas saccagé" 

"Faire de la politique implique de prendre ses responsabilités, d’avoir une vision à long terme (et certainement au-delà des prochaines élections). Faire de la politique implique de ne pas écouter uniquement ceux qui crient le plus fort. A ceux qui croient ou font croire que ce projet consisterait à saccager cet exceptionnel lieu, je réponds entre autres qu’outre la commune d’Uccle, la Direction des monuments et sites et Bruxelles environnement se sont aussi prononcés pour un avis favorable. Sont-ce des « bétonneurs » ? J’ai moi-même constaté à quel point ces administrations sont strictes (parfois même trop à mes yeux) concernant le respect de l’environnement et du patrimoine. Le nier n’est que malhonnêteté intellectuelle et/ou passion du 'grand complot'"

"Le projet de porte d’entrée de la forêt et de parc récréatif et de loisirs de la SA Drohme présente des qualités mais doit être assorti de balises, fondées sur l’étude d’incidences, qui garantissent le respect de la zone Natura 2000 et de l’environnement du site et qui évitent que le projet engendre des difficultés nouvelles en terme de mobilité. (...) A ceux qui tenteraient de mener une campagne de désinformation en tenant parfois des propos calomnieux, je souhaite être très clair : nous ne céderons pas aux sirènes du populisme et à la menace de la proximité des prochaines élections communales proférée par certains", conclut-il.

Le gouvernement régional devra prendre dans les prochains mois une décision quant à ce projet de réhabilitation de l'hippodrome.