Politique belge

Catherine Moureaux (PS-sp.a), candidate-bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, a décidé de déposer plainte après avoir fait l'objet de menaces sur les media sociaux. 

La porte de garage de son domicile a par ailleurs été taguée, a-t-elle témoigné auprès de la plate-forme multimedia flamande Bruzz. Dans une interview accordée à Bruzz, Mme Moureaux a précisé "avoir l'habitude avec l'extrême droite".

Son père, Philippe Moureaux, ex-bourgmestre de la commune, avait également fait l'objet de menaces durant l'exercice de ses mandats successifs.

Un nom qui polarise

A demi-mots, Catherine Moureaux reconnaît que son nom de famille polarise. "Il y a des gens qui, en me rencontrant, sont très contents de le faire, et il y a des gens qui me claquent la porte à la figure", a-t-elle notamment dit.

A Molenbeek, une première réunion a eu lieu lundi entre le PS-sp.a, vainqueur du scrutin, emmené par Mme Moureaux, Ecolo et le PTB, dans contexte de la recherche d'une coalition pour diriger la commune. Une autre est programmée mercredi.