Politique belge

Paul Magnette a réagi à l'annonce de Raoul Hedebouw sur Twitter. Le bourgmestre de Charleroi n'est pas d'accord avec le porte-parole du PTB. "Les négociations ne sont pas terminées, elles n’ont pas encore commencé, a-t-il ajouté. Nous avons parlé à peine 4h d’une dizaine de sujets essentiels et complexes. Sur chacun nous sommes d’accord sur le principe et demandons à débattre en détails".


Pour rappel, le socialiste n'exclut pas un accord avec le PTB. "Nous voulons une politique de gauche", avait-il déclaré. Dans sa ville de Charleroi, Paul Magnette a déjà été amené à discuter, sans succès, avec le parti de Peter Mertens, après les élections communales d'octobre dernier.

"Cette formule existe dans neuf pays européens sur 28 - dont l'Espagne, le Portugal, l'Irlande, la Croatie, la Suède ou encore le Danemark, ndlr. Pourquoi pas ici? C'est une piste tout à fait sérieuse qui redonne du pouvoir au parlement", avait-il tout de même ajouté, mardi matin, à son arrivée au Parlement de Wallonie pour la première rencontre du jour avec le PTB.

Il reste donc à voir ce qu'il va se passer par la suite ce mercredi. Est-ce que le PS répondra aux demandes du PTB ? Ou le PTB ajoutera-t-il de l'eau dans son vin, que le parti ne trouve déjà plus suffisamment rouge ?