Politique belge Alors que Raoul Hedebouw dénonçait ce mardi matin l'exclusion de son parti des négociations au niveau fédéral, Paul Magnette (PS) est venu appuyer les propos du porte-parole du PTB. Le bourgmestre de Charleroi a expliqué dans un tweet " vouloir donner toutes ses chances à une majorité de gauche en Wallonie". Mais il n'y a pas qu'à la région que Paul Magnette estime que le PTB devrait avoir voix au chapitre. " Nous considérons que le PTB devrait être reçu par les informateurs comme ils ont été reçus par le Roi", a-t-il estimé. 



Les discussions reprennent ce mardi en vue de la formation d'un gouvernement en Wallonie. Paul Magnette et Elio Di Rupo reçoivent aujourd'hui les représentants d'Ecolo et du PTB. 

" À partir du moment où le cdH s'est retiré du jeu, la coalition la plus progressiste possible, c'est PS, PTB et Ecolo, a reconnu Paul Magnette à son arrivée au Parlement régional. Il y a des convergences sur le logement social, sur les transports en commun. J'espère vraiment qu'on pourra trouver un accord". Même si le bourgmestre de Charleroi " espère vraiment trouver un accord" avec le PTB, il n'exclut toutefois pas la possibilité de former un gouvernement minoritaire PS-Ecolo soutenu de l'extérieur par le PTB.