Politique belge

Il y a des signes qui ne trompent pas. La ministre du Budget, Sophie Wilmès (MR), était l’invitée de la matinale de "La Première" (RTBF) vendredi. Interrogée sur l’affaire Galant, à aucun moment, elle n’a pris la défense de sa collègue ministre, pourtant issue du même parti. "Personnellement, je n’ai pas connaissance de l’entièreté du dossier. C’est à Mme Galant de s’expliquer. […] La clarté doit être faite" , a-t-elle commenté.

A l’inverse, elle a pris soin de protéger Charles Michel (MR). Elle a veillé à bien faire comprendre qu’il ne savait pas que le cabinet Galant - voire Mme Galant elle-même - avait été en possession du rapport de la Commission européenne sur la sécurité aéroportuaire, contrairement à ce que le chef du gouvernement avait dit la veille à la Chambre. A la RTBF, Mme Wilmès a pesé chaque mot : "Le Premier ministre […] s’est exprimé en fonction des informations qu’il avait à sa disposition à ce moment-là. Il a dit déjà, à ce moment-là, donc avant ces éléments neufs dont il n’avait pas connaissance, qu’il voulait faire toute la clarté sur cette affaire."

(...)