Politique belge

Depuis juillet 2017 et le renversement de majorité au Parlement wallon, le MR et le CDH savaient qu’avec une majorité courte de 38 députés sur 75, la législature serait compliquée. Les deux partis n’ont eu de cesse d’anticiper les éventuels problèmes qui auraient pu mettre leur majorité par terre. Au lendemain des élections communales, ils ont même réussi à éviter le crash. On se disait dès lors que c’était gagné et que le gouvernement pourrait faire voter ses derniers textes avant le 26 mai prochain.

Et puis bardaf, lundi matin on apprend, dans La Libre, que Patricia Potigny, députée MR discrète, a décidé de quitter son parti pour rejoindre les listes Destexhe. Et tout d’un coup, le MR et le CDH constatent que plusieurs de leurs décrets importants pourraient passer à la trappe.

(...)