Politique belge Et rien n’exclut que les partis de la "suédoise" rempilent pour 5 ans après le scrutin. Loin de là.

Un gouvernement Michel 2 est-il possible ?

Jean Faniel estime que la situation actuelle pourrait favoriser la reconduction - ou plus exactement la remise en selle - de la "suédoise". "On peut penser que la N-VA ne fera pas faux bond au moment de voter les projets de nature socio-économique qui avaient été négociés avant la rupture. Et les 3 membres restant au gouvernement vont, de leur côté, veiller à éviter les dossiers qui fâchent les nationalistes pour s’assurer une majorité au parlement.

(...)