Politique belge

Après les deux rencontres de ce mardi avec le PTB, le PS comptait revoir Raoul Hedebouw et les négociateurs de la gauche radicale jeudi à Namur. L'invitation avait été lancée et était maintenue malgré les tensions apparues entre les deux partis. "Nous ne viendrons pas. Dans ce cadre-là, sans rupture, ça ne sert à rien de revoir le PS", a toutefois affirmé mardi soir le porte-parole du PTB. Un peu plus tôt, il avait déjà estimé que les discussions étaient "mal parties" sans pour autant fermer catégoriquement la porte. "Nous devons discuter en interne mais il ne faudra pas trop compter sur le PTB pour faire l'appoint" d'une majorité en Wallonie, avait-il indiqué.

Quelques heures plus tard, le discours est plus tranché. "Nous avons fait le tour de tous les points et nous sommes au bout d'un cycle. Le PS a déjà la tête ailleurs. Il faut que les socialistes arrêtent de nous prendre pour des cons et nous respectent", a affirmé Raoul Hedebouw. "Dans ce cadre-là, ça ne sert à rien que nous venions jeudi", a-t-il conclu.