Politique belge

"Filip Dewinter finira comme Geert Wilders: en échec total", déclare dimanche Theo Francken (N-VA) dans les colonnes du journal De Zondag. "Toujours revenir sur l'islam, taper sur les musulmans, c'est fatiguant", dit-il, ajoutant que si la N-VA voyait "aussi des problèmes avec l'islam", le parti ne cherchait pas la "guerre".

Pour Francken, le Vlaams Belang doit avoir une chance dans les négociations en vue de constituer une majorité en Flandre. Le parti d'extrême droite a enregistré la plus forte progression au nord du pays lors des élections du 26 mai.

"Qu'ils mettent leur propositions sur la table, nous mesurerons les risques (...) Si nous formons un gouvernement flamand, ce sera un gouvernement pour tous les Flamands. Nous n'allons pas lâcher un millimètre sur notre nationalisme inclusif", poursuit-il.

Avec l'actuel président du VB, Tom Van Grieken, c'est possible au vu de son parcours, selon l'ex-secrétaire d'Etat. En revanche, Filip Dewinter, autre figure importante du parti extrémiste, constitue "un gros problème".