Politique belge

"Je ne doute pas une seconde de l'intégrité de Theo Francken", dans la tourmente à la suite de l'enquête sur un trafic de visas humanitaires, a affirmé mardi le ministre-président flamand Geert Bourgeois dans l'émission De Ochtend sur Radio 1. Pour Geert Bourgeois, l'ex-secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration a été victime d'un abus de confiance. "Des pommes pourries, il y en a partout", y compris dans des ONG comme UNAIDS ou Oxfam qui ont elles aussi été au centre de scandales, a indiqué le ministre-président flamand.

"Dans tous les groupes, il y a des gens qui fraudent. On ne peut pas l'éviter mais ça reste heureusement l'exception", a poursuivi Geert Bourgeois.

Lundi, le président de la N-VA, Bart de Wever, avait lui aussi pris la défense de Theo Francken sur la Vrt. "Est-ce que c'est le scandale du siècle que des visas aient été extorqués? Je pense que c'est secondaire par rapport à une affaire bien plus importante: le sauvetage de chrétiens des griffes de l'EI", avait-il affirmé.