Politique belge Pas toujours facile quand on a 50 ans passés de se mettre à une autre langue... voilà le problème épineux auquel est confronté Willy Borsus. Député wallon et vice-président du MR, l'homme est pressenti pour un poste au gouvernement fédéral. Il ne lui reste donc que quelques semaines pour devenir "perfect tweetalig" dans la langue de Vondel. Pour rappel, la N-VA avait laissé entendre que tous les ministres fédéraux devraient pouvoir s'exprimer en français et néerlandais.

Interrogé sur MAtélé dans l'émission "Rdv de midi", Willy Borsus était très à l'aise pendant  les trois quarts de l'entretien. Jusqu'au moment où le journaliste Diederick Legrain le pousse dans ses derniers retranchements avec une question en néerlandais ( à partir de 7min35 dans la vidéo ci-dessous). Aussitôt, le débit se fait plus lent. Malgré tout, le potentiel ministre fédéral joue le jeu... avant de basculer vers le français une fois que les mots lui manquent.

Souhaitons-lui bonne chance car de nombreux francophones savent qu'ils n'est pas simple d'apprendre la langue de nos compatriotes du nord du pays.