Sciences - Santé

Jakub Halik est décédé. Ce Tchèque de 38 ans vivait avec un coeur artificiel et deux pompes mécaniques. Il avait subi une ablation de son coeur. C'est la première fois qu'une personne supporte autant de temps un mécanisme à la place de son organe vital. On peut compter six mois depuis que l'ancien pompier était passé sur le billard.

C'était la deuxième opération du genre sur une personne. Lors de la première expérience, le patient texan était décédé 5 semaines plus tard.

L'opération que Jakub a subie consiste à remplacer le coeur par deux pompes mécaniques. Avec un coeur artificiel, le pouls est inexistant. Comme l'explique le site de Radio Prague, « Les pompes sont construites avec des turbines qui travaillent avec une fréquence de 10 à 12 mille tours à la minute et pompent ainsi le sang. Puisqu’il s’agit d’une turbine, le débit sanguin est non pulsatile. » Néanmoins, ce ne serait pas ce mécanisme qui aurait causé la mort. L'explication viendrait plutôt du côté de son foie et de ses reins.

Cette opération a été pratiquée dans l'attente d'un organe compatible avec le patient. Ici, Jakub était placé en liste d'attente pour un coeur. Comme nous le rappelle Hugues Appels, président de l'association AIDONS (Association d''Information du Don d'Organes & Sensibilisation), «pour bénéficier du don d'organe en Belgique, il faut s'inscrire via une coordinatrice. Ensuite, avec Eurotransplant, ils vont rechercher l'organe le plus compatible, en fonction de différentes mesures comme le groupe sanguin, le poids du receveur,.. etc»

Selon Beldonor, à la date du 31 décembre 2011, 59 personnes se trouvaient en attente d'un coeur en Belgique.