Sciences - Santé

Les trois quarts des femmes actives touchées par un cancer du sein reprennent assez vite le boulot… ou ne l’interrompent même pas. C’est le résultat, encourageant, de l’enquête menée par la Mutualité chrétienne auprès de 7 600 femmes. Une étude inédite publiée ce mardi.

Pour Jean Hermesse, une conclusion s’impose : "Le fait qu’une majorité de femmes reprennent le chemin du travail après un cancer du sein, c’est un message d’espoir. C’est aussi la preuve qu’une stigmatisation des travailleurs en incapacité de travail, en particulier des malades atteints d’un cancer, ne repose que sur des préjugés. Et c’est inadmissible !"(...)