Sciences - Santé Pour avancer dans la connaissance du cerveau, l’imagerie médicale ne suffit pas. Il faut aller plus loin. Une équipe internationale de chercheurs vient de dévoiler le premier modèle en trois dimensions du cerveau humain avec une résolution microscopique. Cette cartographie cérébrale créée par des scientifiques allemands et canadiens, et baptisée Big Brain, contient 100 000 fois plus de données qu’un IRM. Il s’agit d’une représentation “réaliste” de cet organe, avec les cellules et les structures cérébrales, accessible par ordinateur. 

Cet échafaudage de circuits neuronaux, sorte d’atlas en 3D, “c’est à la fois un exploit neuroscientifique et informatique”, nous assure le Dr Pierre-Louis Bazin, co-auteur de cette cartographie. “Il a fallu d’abord traiter les données post-mortem. Le travail a consisté à obtenir des tranches très fines du cerveau. Il s’agissait de faire des coupes assez fines, sans pour autant faire de déformations. Il a aussi fallu par exemple traiter ces tranches chimiquement pour récupérer les informations, les noyaux des différents neurones…” Les 7 400 coupes du tissu cérébral ainsi épurées ont ensuite été numérisées avec un scanner haute résolution. Les images ont ensuite dû être “remises ensemble” pour passer de la 2D à la 3D. 

Le cerveau a été reconstruit à l’aide de modèles anatomiques réalisés à partir d’IRM. Cette représentation du cerveau en entier combine différentes échelles. “On est incapable de descendre aussi bas avec un IRM classique. Ici, on peut zoomer jusqu’à 20 microns, ce qui correspond à un neurone. A cette échelle-ci, on peut découvrir l’organisation des neurones de façon plus précise, mener des études anatomiques plus détaillées en 3D, ce qui n’était pas le cas jusqu’ici”. L’atlas pourrait aider à avancer dans la connaissance des maladies neurologiques, en permettant d’ étudier de très près les parties de cerveaux habituellement attaquées par ces maladies.