Sciences - Santé Depuis quelque mois, un certain malaise semble régner auprès des dermatologues, mais aussi des généralistes. Que ce soit de manière très directe ou de façon plus insidieuse, des patients venus consulter pour un problème de peau ou autre en arrivent, en cours ou en fin de consultation, à demander au médecin de leur délivrer une attestation médicale spécifiant leur type de peau ou phototype.