Sciences - Santé

Une équipe de scientifiques des universités de Louvain et Montréal a détecté une molécule responsable du bon développement du système nerveux, ce qui représente une étape importante dans la lutte contre les maladies neurodégénératives comme les maladies de Parkinson et d'Alzheimer, écrit samedi le journal De Morgen.

Aussi bien le système nerveux que le système vasculaire se développent avant la naissance d'un bébé. Le fait que certaines molécules sont responsables du bon développement du système vasculaire était déjà connu, ce qui faisait supposer aux scientifiques que c'est aussi le cas pour le système nerveux. Les chercheurs de Louvain et de Montréal ont donc bien démontré que c'est le cas.

Une des molécules les plus importantes à cet égard est le "Vascular endothelial growth factor" (ou VEGF), selon les chercheurs. En cas de dommages occasionnés aux cellules nerveuses, le VEGF pourrait être utilisé pour en stimuler la croissance.

Les découvertes réalisées laissent entrevoir une possibilité de traitement pour des maladies neurodégénératives ou pour la sclérose latérale amyotrophique (SLA, ou maladie de Charcot).

Les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue scientifique Neuron.