Sciences - Santé

Ce jeudi 30 mai est la Journée mondiale de la sclérose en plaques. Cette maladie inflammatoire, qui attaque le système nerveux central, touche près de 12. 000 personnes en Belgique, surtout des jeunes femmes. Les cliniques Saint-Luc étudient les bienfaits d’une activité physique régulière pour lutter contre la fatigue, qui touche 80 % des patients.


Outre les conséquences neurologiques - troubles visuels, sensoriels, moteurs, cognitifs, de l’équilibre… -, la sclérose en plaques entraîne une série de symptômes moins visibles. Parmi eux, une fatigue anormale, particulièrement handicapante pour les patients et qui s’associe à une altération de leur condition physique. On estime que 80 % d’entre eux en souffrent.

Réadaptation à distance

"Des études préliminaires réalisées auprès de personnes atteintes de sclérose en plaques avec invalidité modérée ont montré que la fatigue ressentie était en grande partie associée à la durée de la maladie, aux capacités de réaliser des exercices aérobiques et au degré de fatigabilité neuromusculaire, explique le Pr Vincent van Pesch, neurologue, chef de clinique associé.

(...)