Sciences - Santé

Le mois sans alcool de la Fondation contre le Cancer et le VAD/De Druglijn est un succès. Une troisième édition est prévue pour février 2019.

Tournée minérale. L'initiative était inconnue des Belges il y a trois ans à peine. Et pourtant, dès son lancement par la Fondation contre le cancer et le VAD/De Druglijn, le mois sans alcool a connu un certain succès. Aujourd'hui, selon une étude menée par Indiville, 88 % des Belges connaissent la Tournée Minérale. Un Belge majeur sur 5 aurait pris part à l'action en février 2018, 55 % de femmes et 45 % d'hommes.

Cette année, pour la troisième édition, la Fondation contre le cancer recense quelque 105.000 participants inscrits sur le site www.tourneeminerale.be. "Ce chiffre est et reste incroyable, mais il est encore largement inférieur au nombre total de participants", indique la Fondation qui invite les Belges désireux d'y prendre part en février 2019 à s'inscire sur le site pour recevoir des conseils, des recettes de cocktails sans alcool, des encouragements, des petits tuyaux....

Un sondé sur deux juge l'action "utile". Et 92 % des participants sont prêts à réitérer le mois sans alcool. Ceux qui se sont impliqués sérieusement dans la démarche personnelle ont rapporté "se sentir mieux dans leur peau, avoir un sommeil de meilleure qualité, avoir perdu du poids ou se sentir plus énergique."

Le Dr Anne Boucquiau, porte-parole de la Fondation contre le cancer indique : "Après une soirée trop arrosée, le prix à payer est évident : c’est la gueule de bois. Mais l’alcool peut également provoquer des symptômes et des maladies que l’on associe moins facilement à la boisson, comme des troubles du sommeil ou un surpoids. Il a par ailleurs été démontré que l’alcool est lié à d’autres problèmes de santé bien plus graves. Aucun organe n’échappe aux effets de l’alcool, ce qui explique son rôle dans de nombreuses pathologies. Celles-ci vont des problèmes cardiaques et hépatiques à la démence précoce, en passant par 8 formes différentes de cancers."