L'auteur présumé de l'attentat de Berlin se serait rendu en Belgique à plusieurs reprises avant l'attentat au camion-bélier commis le 19 décembre dans la capitale allemande, rapporte Die Welt dimanche. 

Le média allemand indique en outre qu'Anis Amri était un grand consommateur de drogues, en plus d'en être un trafiquant. Les révélations de Die Welt sont basées sur un rapport intermédiaire de l'attentat de Berlin, réalisé par le parlement allemand et qui sera présenté demain/lundi.

D'après ce rapport, Anis Amri aurait voyagé régulièrement, plusieurs mois avant l'attentat, depuis la région de Rhénanie du Nord-Westphalie vers la Belgique.

Le rapport indique par ailleurs que le Tunisien, âgé de 24 ans au moment des faits, était un grand consommateur de drogues, en plus d'être un dealer. Il aurait ainsi consommé régulièrement de l'ecstasy et de la cocaïne. Les enquêteurs cherchent à présent à déterminer si Anis Amri était sous l'influence de la drogue lors de son passage à l'acte.

Lorsqu'il a été abattu à Milan dans la nuit du 22 au 23 décembre lors d'un contrôle de routine, Anis Amri était en possession d'un sac à dos. Selon Die Welt, le sac à dos contenait de la crème à raser, une carte routière de la France, une carte téléphonique néerlandaise de l'opérateur Vodafone, du gel de douche acheté en Allemagne et une somme de 1.000 euros, mais pas de drogue. L'enquête doit à présent faire la lumière sur la provenance de cet argent.

Sur le portable d'Anis Amri, il n'y aurait eu que deux numéros de téléphone enregistrés, alors que l'individu avait des contacts dans plusieurs pays européens.

L'attentat commis sur un marché de Noël à Berlin le 19 décembre 2016 a fait 12 morts. L'acte a été revendiqué par le groupe État islamique (EI).