| Orée 2 | Héraklès 2 |

Orée : Dierickx (2), Bergner (2), Fabri (2), Garreta (2), Dalla Palma (2), Robyns (1), Scopelitis (2), Lopez (3), Debroux (2), Demaret (3), Vila (2), puis Bourg (1), Devreker (1), De Waegeneer (2), Masso (1), Clement (1).

Héraklès : Haenen (2), Van Mulders (1), Legrand (1), M. Donck (2), Niles (2), Schuermans (2), Hens (3), Haig (1), Ant. Keusters (2), Am. Keusters (2), Nuñez (3), puis Stuyf (2), V. Donck (1), Deffontaine (1), Huybrechs (1), Mitton (1).

Arbitres : MM. R. Larcier et F. Deneumostier.

Cartes vertes : Dalla Palma, Schuermans.

Cartes jaunes : 27e Hens,69e De Waegeneer.

Les buts : 5e Lopez (1-0), 16e Nuñez (1-1), 43e Demaret (2-1), 48e Struyf (2-2).

Des deux côtés de la ligne médiane, les joueurs tiraient la tête au coup de sifflet final. L’Orée a le sentiment d’avoir raté le coche après avoir mené à deux reprises au score. L’Héraklès pestait contre le marquoir qui affichait encore trois minutes de jeu, soit un précieux temps pour inscrire ce troisième but synonyme de trois points hier à Woluwe-Saint-Pierre.

Au décompte final, les deux équipes pouvaient se réjouir de ce point glané. Malgré un match plaisant à suivre, les erreurs techniques ont souvent cassé la rencontre. Les deux équipes ont même frôlé le ridicule sur pc. Lors des sept pc, on a assisté à un festival de bêtises. Du pc mal envoyé, au tir manqué en passant par des combinaisons non maîtrisées, on en a vu de toutes les couleurs.

Malgré une première alerte des joueurs de Lierre, le premier but est venu du stick de Lopez après cinq minutes. Les frustrations du 7-2 encaissé à Waterloo jeudi étaient balayées. Au quart d’heure, Dierickx repoussa un envoi de Nuñez et une reprise de Schuermans, mais se retourna sur le second envoi de l’Italo-Argentin. Demaret, auteur d’une déviation aérienne, pensait avoir offert ses trois premiers points à l’Orée, mais Struyf scella le score d’un revers de stick en pleine lucarne.

"Nous perdons deux points , avance Amaury Keusters. Nous devions tuer le match en première mi-temps. Notre niveau n’avait rien d’incroyable. Et que dire de ces pc gâchés ?"

S’il a débloqué le compteur "points" de l’Orée, Thibaut Demaret ne fanfaronnait pas. "Prendre vite un point dans la saison évacue un stress inutile. Nous sommes déçus par ce match nul car nous avons eu des occasions. Nous devons apprendre à gérer un match quand nous menons au score. Le secret de mon but ? Etre bien placé et ne pas réfléchir. Physiquement, nous étions supérieurs."