La vie reprend son cours… L’occasion pourJulie Arcoulin, notre sprécialiste en développement personnel de vous proposer une chronique légère et sympa cette semaine ! Et de vous parler de votre capital séduction. Vous savez, ce truc auquel vous ne croyez pas vraiment !


Sans doute a-t-il été entaché, diminué par l’une ou l’autre mauvaise expérience, parole malheureuse, déception amoureuse ou personne mal intentionnée. Inutile de préciser que croyance en son capital séduction et niveau de confiance en soi sont liés.

Du coup, j’ai envie de commencer en vous parlant de ce moment où, après un passage à vide, la vie recommence à nous envoyer des situations où la séduction reprend son droit, la drague autrement dit, les projections que l’on peut y faire, les peurs bien enfouies qui refont surface, les enjeux, les croyances qu’on ne savait même pas qu’on avait…

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans cette situation où vous sentez bien que quelque chose se passe mais que vos peurs vous prennent aux tripes et vous paralysent en faisant de vous une petite chose effrayée, timide et complètement coincée, qui ne remarque peut-être même pas que quelqu’un fait des tentatives de séduction ?


Si vous êtes du genre « Je ne remarque pas quand quelqu’un s’intéresse à moi », la question à se poser est : Quelles croyances m’empêchent de croire que je suis "séductible"?

Hé oui… Si vous ne remarquez même pas les signes, c’est que vous êtes branché sur le canal « Je ne suis pas suffisamment belle, beau, intelligent(e), drôle, séduisant(e), attirant(e) » et que sais-je encore. C’est que vous avez au fond de vous, une ou plusieurs croyances qui vous font penser que rien en vous ne mérite d’être remarqué et que rien en vous ne pourrait donner envie à quelqu’un de vous séduire et de vous aimer. La croyance "Je ne mérite pas de…" est bien souvent LA croyance à nettoyer. Toutes les croyances limitantes que vous avez vous collent une sacrée étiquette sur le front. Et cela rend les tentatives d’approche plus difficiles…

>> Faites confiance aux personnes tierces. En étant branché sur ce canal, il est impossible, ou en tout cas très difficile, de capter les signes qui prouveraient l’inverse ! Et qui vous feraient comprendre que vous êtes tout à fait attirant(e), séduisant(e),… C’est là, en général, que les amis, frères, sœurs, collègues interviennent et vous ouvrent de temps en temps les yeux ! Faites-leur confiance, ils ont un avis bienveillant sur vous-même et donc remarqueront plus vite si quelqu’un est attiré par vous et fait des tentatives…

>> Nettoyez cette croyance. Evidemment, il faut IMPERATIVEMENT nettoyer cette croyance ! Alors, prenez une feuille de papier et lister toutes vos qualités, tous les compliments que vous avez déjà eu (même ceux auxquels vous ne croyez pas, surtout ceux-là en fait !). Prenez votre temps et savourez ce moment ! Il s’agit de reprendre confiance en votre capital séduction. Alors même les plus petits signes, les plus petits compliments sont à noter ! Il vous faudra bien ça pour, petit à petit, reprendre confiance en ce capital que vous possédez en vous, comme n’importe qui d’autre.
Car la seule différence entre vous et les autres est que vous ne croyez pas (ou plus) en votre capital séduction.

Quand vous commencerez à faire cela, il y à fort à parier que la vie vous enverra de nouvelles situations… Des situations qui serviront à augmenter votre confiance en votre capacité de séduire et d’être séduit(e). Il va falloir les saisir et les accepter si vous voulez renverser ces croyances qui vous paralysent.

© Reporters


Une autre question à se poser est : « Quels sont les enjeux liés au jeu de la séduction ? »

En d’autres termes, qu’est-ce que qui vous fait peur ? Qu’est-ce qui vous paralyse ? La peur de souffrir ? D’être rejeté(e) ? De vous engager ? De répéter des schémas ? Et la question de toutes les questions (qui pourrait bien être la réponse aussi) est : « Au fond, qu’est ce que je risque ? »

Bien sûr que jouer au jeu de la séduction c’est aussi risquer que ça n’aboutisse pas, bien sûr que c’est risquer que ça devienne plus « sérieux », c’est risquer de se tromper, de s’emballer pour rien,… Mais c’est aussi risquer que votre cœur batte enfin plus fort, de ressentir ces émotions et ces sentiments quasi oubliés, c’est risquer de vivre, même quelques heures, une vie plus intense où l’on se sent tout simplement vivant. C’est risquer d’aimer… Mais c’est aussi risquer d’être aimé, de construire une vraie relation.

Toutes ces peurs paralysantes ont peut-être servi un jour à vous protéger et elles ont certainement rempli leur mission. Mais si vous ne vous en libérez pas, elles vont continuer à vous paralyser et à bloquer toute possibilité de bonheur et de papillons dans le ventre…

Le meilleur moyen de ne plus avoir peur est d’OSER, de bouger, de vous forcer un peu à sortir de votre zone de confort pour faire et vivre quelque chose de nouveau. Faites des petits pas… Même de 2 mm… Mais faites-les !


La question qui clôturera cet article sera donc : Qu’allez-vous faire, aujourd’hui et tous les autres jours, pour OSER, sortir de votre zone de confort et passer au-dessus de vos peurs ? Une petite chose… ? Ces petits pas pourraient bien changer votre vie et vous redonner confiance en votre capital séduction !


Pour connaître les dates des prochains ateliers « Je ne crois pas en mon capital séduction ! », c’est par ici.

© Reporters