| Waterloo Ducks 1 | Héraklès 0 |

Watducks : Vanasch (3), Van den Balck (3), A. De Saedeleer (3), Dumont (2), Dohmen (4), Jacob (1), de Paeuw (2), Cabuy (1), Cosyns (2), Boccard (1), Brogdon (2), puis : Luycx (2), Peeters (1), Van Hove (3), Van Lierde (2), Masson (1).

Héraklès : Haenen (4), Haig (2), Hens (1), Ant. Keusters (2), Legrand (2), Niles (2), Nuñez (2), Schuermans (3), N. De Kerpel (4), M. Donck (1), Claessens (1), puis : Huybrechs (1), Mitton (2), Van Mulders (2), Struyf (1), Van Stratum (1).

Arbitres : MM. G. Van Elegem et A. Zimmer.

Le but : 42e Dohmen (1-0).

On est quatrième à la trêve, on n’aurait pas pu rêver mieux", positivait Nicolas De Kerpel malgré la défaite des siens. L’Héraklès, déforcée par l’absence de son capitaine Amaury Keusters souffrant d’une petite contracture, s’est incliné par le plus petit des écarts sur le terrain du champion en titre samedi après-midi. "Nous n’avons voulu prendre aucun risque avec Amaury. Il va disputer sa première compétition importante avec l’équipe nationale et ce n’est pas nécessairement ici que nous devons prendre des points", soulignait le manager anversois Michel Schuermans avant le début de la rencontre.

À l’image de son équipe, Nicolas De Kerpel fut excellent défensivement, mais également dans ses relances. "On a joué notre jeu en misant sur les contre-attaques et cela aurait pu payer en première mi-temps." Repliés dans leur partie de terrain, les Anversois étaient effectivement parvenus à maintenir le zéro derrière à la pause tout en se montrant dangereux notamment sur des sorties de Jérôme Legrand ou de Jason Niles; tandis que les Ducks butaient sur un mur nommé Filip Haenen. Mais les Brabançons allaient se montrer patients et furent enfin récompensés à la 42e minute lorsque John-John Dohmen, dans tous les bons coups samedi après-midi, profita d’une action venue du flanc gauche pour libérer son équipe. "On n’a pas mal joué du tout, on savait qu’ils avaient la réputation de jouer le contre, ce qu’ils ont encore très bien fait aujourd’hui (lire : samedi), même si on a manqué les occasions de tuer le match", soufflait le buteur du jour. Les Canards allaient en effet se procurer des belles possibilités sans parvenir à alourdir la marque.

Au final, les trois points sont à la clef. "L’objectif était de garder nos cinq points d’avance sur le Racing qui a perdu et qui nous permet de le distancer un peu plus encore", concluait Dohmen qui s’envolera bientôt pour l’Australie, en compagnie des Red Lions, avec l’ambition secrète de ramener une médaille du Champions Trophy, même si l’objectif avoué est un top-6.