Message. Alors que 56 pays ont réussi à stabiliser ou à réduire le nombre de nouvelles infections au VIH, Michel Sidibé, directeur exécutif de l’Onusida, a lancé un message ambitieux à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, célébrée ce mercredi 1er décembre : "Agissons sans attendre. Ensemble, nous pouvons atteindre notre vision : zéro nouvelle infection au VIH. Zéro discrimination. Zéro décès lié au sida."

L’humanité libérée. Selon le rapport "Enfants et sida : Cinquième bulletin de la situation 2010", publié mardi par l’Unicef et rédigé en collaboration avec l’Onusida, l’OMS, le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et l’Unesco, "il est possible de libérer l’humanité du sida en l’espace d’une génération, à condition que la communauté internationale redouble d’efforts pour fournir un accès universel à la prévention du VIH, aux traitements et à la protection sociale. Pour atteindre ce but, il faudra toucher les membres les plus marginalisés de la société", à savoir des millions de femmes et d’enfants, qui n’ont pu bénéficier des progrès accomplis dans les interventions contre le sida, en raison d’inégalités dues à leur sexe, à leur niveau d’éducation, à l’endroit où ils vivent, etc.