NIVELLES Kim Gevaert n'a pas lésiné sur les moyens pour venir en aide à son club, le Vilvoorde Atletiek Club, privé des services d'Ouedraogo et De Caluwe, blessées. La Brabançonne s'est ainsi alignée sur trois épreuves différentes afin que le VAC se maintienne en division nationale, mission accomplie de justesse au terme des 17 épreuves d'une journée qui a tourné à la démonstration pour la vice-championne d'Europe du 100m et du 200m. Sur une distance inhabituelle pour elle, le 400m, Kim a réalisé le troisième chrono belge de l'histoire en 52.16 (derrière Rosine Wallez, 52.00, et Sandra Stals, 52.15).

«Je suis satisfaite parce que j'améliore mon record personnel de 52.33 signé à Forest il y a deux ans», expliqua-t-elle au moment de reprendre son souffle. «Mais j'aurais pu faire mieux en partant moins vite parce que j'étais très fatiguée sur la fin. Et je n'avais personne en point de mire. Si j'ai pensé au record de Belgique? Non, je courais avant tout pour moi, ça me change des sprints. Finalement, les interclubs constituent ma journée la plus difficile de la saison!»

Il est vrai que deux relais attendaient encore notre sprinteuse n°1. Sur 4x100m, avec des équipières âgées de 14 à 16 ans (!), Kim Gevaert s'est offert une dernière ligne droite de toute beauté, remontant l'ensemble de ses adversaires pour remporter la course en 49.56. Et sur 4x400m, elle adopta une tactique plus prudente, demeurant en deu- xième position jusqu'à la sortie du dernier virage avant de placer une accélération laissant sa dernière concurrente impuissante. Cette troisième victoire de Gevaert (3:57.97) soulageait définitivement le club de Vilvorde, qui profitait aussi du fait que l'AV Toekomst n'avait pas détaché suffisamment d'athlètes.

Du côté francophone, on soulignera l'excellente prestation d'ensemble de l'AC Dampicourt, qui a créé la surprise en se hissant sur le podium. Quant au club organisateur, le CABW, il a rempli son contrat en se plaçant en 6e position d'un classement remporté par Gand.

© Les Sports 2004