| Pingouin 1 | Héraklès 2 |

Pingouin : Faveyts (1), Dallons (3), Courtois (2), Van Diest (2), O. Bertrand (3), Jermyn (3), Mat. Bertrand (2), Raes (2), Beirnaert (2), Defalque (2), S. Bertrand (2), puis Max. Bertrand (3), A. Lemaire (1), Bernard (-) et Q. Lemaire (1).

Héraklès : Haenen (1), Niles (2), Van Mulders (2), Hens (3), De Kerpel (3), Haig (2), Ant. Keusters (2), Am. Keusters (1), Schuermans (1), Nuñez (1), Legrand (2), puis Huybrechs (1), Mitton (1), Struyf (-), Donck (-) et Deffontaine (-).

Arbitres : MM. Th. Dumon et P.-P. Vanbesien.

Cartes vertes : 37e Hens, 51e Max. Bertrand.

Les buts : 22e Ant. Keusters (0-1), 27e Beirnaert (1-1) , 68e Nuñez (1-2).

Le but de la victoire d’Agustin Nuñez à deux minutes du terme permet aux Lierrois de repartir avec une victoire... pour le moins imméritée !

L’Héraklès n’a pas montré grand-chose durant la partie. Physiquement inférieurs à leurs opposants du jour, ils n’ont jamais eu voix au chapitre, si ce n’est quelques rares percées dans le cercle nivellois. Le Pingouin, quant à lui, s’est montré volontaire comme à son habitude. Les premières minutes de la partie ont vu successivement Mathieu et Simon Bertrand louper une occasion d’ouvrir le score. L’Héraklès lui céda la politesse via un but 100 % Keusters. Anthony dévia une passe d’Amaury (1-0). Il fallut attendre la 27e minute pour voir le Pingouin récompensé de ses efforts. Sur un centre en revers de Max Bertrand, Tom Beirnaert rétablit l’égalité (1-1). Et c’était plus que mérité. Les Anversois pouvaient s’estimer heureux avec un partage à la pause, tant la vivacité des attaques nivelloises les avait souvent mis en difficulté. Au retour des vestiaires, le Pingouin se montra encore plus insistant sans pour autant pouvoir tromper le gardien lierrois. L’Héraklès en profita donc en fin de match pour sceller sa victoire.

Côté nivellois, cela fait deux défaites d’affilée contre des concurrents directs dans la lutte pour le maintien.