Après avoir acquis, aux dépens de son rival lombard de l'Inter, un avantage de deux buts à l'aller, le Milan AC part grand favori pour décrocher l'un des deux premiers billets pour le dernier carré de la Ligue des Champions. Mais l'Internazionale, qui «reçoit» les «Rossoneri » à San Siro, pourra de nouveau compter sur son buteur brésilien Adriano. Les «Nerazzurri» n'ont gagné aucune de leurs neuf dernières confrontations avec le Milan et, en trois rencontres cette saison, n'ont pas inscrit le moindre but à l'équipe de Carlo Ancelotti.

Pour se qualifier, il faudra à l'Inter, battu 2-0 la semaine dernière, passer trois buts au moins à une formation qui n'a pas encaissé plus d'un but depuis son succès 5-2 en Serie A face à Lecce le 6 janvier. Et, en Ligue des Champions, les partenaires de Paolo Maldini n'ont concédé que trois buts depuis le début de la compétition. Toutefois, le coach de l'Inter, Roberto Mancini, se rappelle que la saison dernière le Milan AC avait été éliminé en quart de finale de la C 1 après avoir été battu 4-0 au Riazor par La Corogne (4-1 à l'aller). «Le football est un jeu étrange plein de choses impensables, dont des retours incroyables, dit-il. Si vous croyez en vous les choses peuvent tourner en votre faveur. Ce qui importe, c'est que nous avons la fierté et la volonté pour renverser cette situation. Nous n'avons rien à perdre.»

Pour cela, Mancini peut de nouveau compter sur Adriano, juste revenu d'une blessure au genou. Avec une formation composée de deux ailiers (Andy van der Meyde et Kily Gonzalez) et d'un Juan Sebastian Veron replacé au centre de l'entrejeu, l'entraîneur de l'Inter compte bouger une défense adverse peut-être privée de l'expérience de Paolo Maldini. En cas d'absence, il devrait être remplacé par Kakha Kaladze, Giuseppe Pancaro ou Serginho. Au milieu, Massimo Ambrosini devrait prendre la place de Gennaro Gattuso, suspendu.

© Les Sports 2005