Depuis 25 ans, le Cefa de Namur forme des jeunes à différents métiers liés à la construction : maçons, plafonneurs, carreleurs, électriciens du bâtiment, ouvriers routiers. Signe particulier de cette formation : elle se déroule en alternance, soit deux jours de cours et trois en entreprise. Afin d’être au plus proche des exigences du métier, le Cefa recherche des chantiers qui conjuguent des occasions d’apprentissage intéressantes et un bénéfice pour la collectivité. A la fois, le rythme de travail est un peu plus lent, car les jeunes travailleurs doivent maîtriser de nouvelles compétences et la qualité du travail doit être irréprochable.

Depuis deux ans, un partenariat s’est noué entre le Cefa et la Ville de Namur. Pour l’heure, ce sont les abords du centre culturel de Géronsart - rénové récemment par la Ville - qui sont aux mains de jeunes stagiaires ouvriers routiers du Cefa. Il s’agit de réaliser le pavage à l’ancienne de l’entrée, avec des pavés récupérés sur le territoire de la commune.

La seconde phase du chantier consistera à aménager, selon des procédés plus contemporains, un cheminement en dolomie entre la rue et le local des scouts qui pataugent actuellement dans la boue chaque fois qu’il pleut. "La section Reine Astrid des scouts et guides est la seule sur le territoire de Namur à intégrer dans leurs rangs des enfants moins valides. Cette rampe d’accès ne sera donc pas superflue", indique l’échevin de la Jeunesse Tanguy Auspert.

"Dans ce cas-ci, ce sont donc des jeunes qui réalisent des aménagements pour d’autres jeunes." Restera à remplacer le ballast à gauche du bâtiment par une petite cour en pavés de béton. D’autres jeunes de la section horticulture pourraient ensuite emboîter le pas à leurs congénères pour aménager un jardin.

"Pour l’heure pas moins de 50 tonnes de matériaux ont été utilisés. Selon la convention nouée avec le CEFA, c’est la Ville de Namur qui fournit les matériaux nécessaires à la réalisation de ces petits chantiers" Depuis deux mois, 18 jeunes se succèdent sur le terrain.