21 %

célibataire divorcée

Une femme divorcée célibataire sur quatre prend des médicaments pour se sentir moins déprimée. Près de la moitié recherche un soutien professionnel, selon une étude de la faculté de sociologie de l’UGent, qui indique aussi que 14 % des hommes divorcés célibataires et 21 % des femmes divorcées célibataires souffrent de signes de dépression profonde. Ces personnes prennent souvent des somnifères, des calmants ou des antidépresseurs. Ce sont toutefois surtout les femmes qui optent pour les médicaments tandis que les hommes sombrent davantage dans l’alcoolisme.