Héraklès 1-4 Daring

Héraklès : Haenen (2), N. De Kerpel (1), Haig (2), Van Mulders (2), Hens (1), Am. Keusters (1), Schuermans (2), Niles (2), Mitton (1), Nuñez (2), An. Keusters (2), puis Claessens (2), Struyf (1), Legrand (1), Huybrechs (-) et M. Donck (-).

Daring : García Cascon (3), Ballbé (2), Mesa (2), Quilez (2), D. Faveyts (1), J. Garreta (3), Sahuquillo (3), Brunet (4), G. Cosyns (3), Van Linthoudt (2), Sanchez (1), puis Wegnez (2), Kersten (2), Vander Schelde (2) et Legrain (2).

Arbitres : MM. F. Deneumostier et S. Michielsen.

Carte verte : 42e Quilez.

Les buts : 45e Garreta (0-1); 55e Vander schelde sur pc (0-2); 59e Schuermans sur pc (1-2); 65e Sahuquillo sur pc (1-3); 68e Cosyns (1-4).

Après avoir flirté avec les sommets, l’Héraklès, à l’instar d’Icare, semble s’être brûlé les ailes. Depuis le changement d’année, les Lierrois ne produisent plus rien de valable, au contraire du Daring qui s’est agrippé à ses maigres chances de Top4. Au repos, les Molenbeekois auraient déjà pu mener à la marque, mais ils avaient oublié de cadrer leurs envois, notamment sur leurs trois pc, et Haenen avait fait le reste. Dans l’autre camp, Anthony Keusters obligea deux fois Garcia Cascon à de beaux arrêts alors qu’une paire de pc juste avant le repos ne donnait rien.

A la reprise, le gardien molenbeekois sauva un nouveau pc de Schuermans qui aurait d’ailleurs pu être un stroke pour le même prix. Mais les troupes de Michel Kinnen allaient bientôt faire la différence, d’abord par Juane Garreta puis sur pc par Gilles Vanderschelde. Jérémy Schuermans rendit quelque espoir aux visités en convertissant le 5e pc de son équipe, mais ce fut le chant du cygne des Lierrois, le Daring creusant encore deux fois l’écart. Score forcé mais victoire méritée à l’issue d’une rencontre que les arbitres, brouillés avec leur chrono, laissèrent se dérouler pendant... 76 minutes.