| 4 | 3 |

| Racing | Héraklès |

Racing : Gucassoff (2), Boon(2), Catlin(3), Charlier(3), Cornillie(2), De Keyser(2), De Mot(2), Gougnard(3), Grégoire(2), Smith(3), Versluys(1), puis Buchet(1), Feron(1), Kempf(1), Vanneste(2), Renaer(-).

Héraklès : Haenen(3), N.De Kerpel(3), M.Donck(2), Haig(2), Hens(2), Am.Keusters(3), An.Keusters(2), Legrand(1), Niles(2), Nuñez(2), Schuermans(3), puis Bisley(2), Claessens(2), Huybrechs(1), Struyf(1), Van Stratum(2).

Arbitre : MM. S. Duterme et S.Michielsen.

Carte verte : 50e De Keyser

Les buts : 9e Boon sur p.c (1-0), 12e Cornillie(2-0), 27e Versluys(3-0), 34e Schuermans sur pc (3-1), 46e Smith sur pc (4-1), 52e Schuermans sur pc (4-2), 56e Schuermans sur pc (4-3).

Les joueurs du Racing étaient soulagés à l’issue de la partie. Après avoir parfaitement maîtrisé la première période, les Ucclois ont, en effet, connu une baisse de régime qui aurait pu leur coûter la victoire. Les Lierrois ont, comme à leur habitude, fait preuve d’un mental sans faille dans un match compliqué.

Les Racingmen, malgré une bonne résistance lierroise, ont malmené leur adversaire durant la première période. Dès la 9e, l’inévitable Boon donnait l’avantage à son équipe sur p.c (1-0),. avant que Cornillie, esseulé dans le cercle, n’envoie la balle au fond du but adverse (2-0). Les visiteurs tentaient de répliquer mais le Racing se montrait intraitable en défense. À la 27e, Charlier déviait en un temps pour Versluys qui poussa la balle au fond (3-0). Schuermans, sur p.c, redonnait un peu d’espoir au sien juste avant la fin de la mi-temps (3-1). "On a réalisé une excellente première période, mais c’est toujours difficile de garder le rythme tout le match", soulignait Gougnard. Les Ucclois avaient à nouveau bien entamé les débats via Smith sur p.c (4-1), mais l’Héraklès, aidé par son adversaire et faisant preuve d’un mental exemplaire est revenu dans la partie grâce à deux sleeps de Schuermans (4-3). Le Racing, notamment grâce à ses internationaux, est parvenu à reprendre le match en main, mais butait systématiquement sur le gardien lierrois, impérial en fin de partie. "Nos p.c ont bien fonctionné aujourd’hui, mais c’est toujours compliqué de revenir contre une équipe comme le Racing ", déplorait Amaury Keusters.