Les conférences TED (Technology Entertainment Design) ont été créées dans les années 80 à Monterey, en Californie, par un groupe de créatifs réunis en une ASBL. Leur idée : confronter en un jour des esprits brillants, innovants, créatifs, réaliser un bouillon d’idées neuves. On y entend aussi bien des politiciens (Clinton, Gore), des grands scientifiques que des artistes (Bono, Peter Gabriel). Chaque participant vient gratuitement et parle 18 minutes, ni plus ni moins, un temps calculé pour une écoute maximale. Il n’y a pas de débats mais des pauses pendant lesquelles les orateurs se mêlent au public.

Le concept a connu un succès foudroyant malgré le prix énorme. Il faut compter 10 000 dollars (voyage et logement compris) pour participer à une réunion TED à Monterey. Et ce succès s’est confirmé depuis que ces conférences sont entièrement filmées en haute définition, de manière "hollywoodienne" et diffusées "live" et puis stockées sur Internet. "Pour pouvoir participer à une TED à Monterey, il faut être parrainé, et il y a une liste d’attente de deux ans ", explique Samia Lounis, directrice de TEDx Brussels.

Pour répondre à la demande, les conférences TED ont été multipliées et se tiennent dorénavant aussi chaque année à Edimburgh et Palm Springs en Californie. Les vidéos qui en résultent, très "pro", sont vues par des millions de visiteurs.

Le concept a été "franchisé". Des ASBL autres peuvent reprendre l’idée, du moment qu’elles suivent une charte de base. Ces conférences parallèles s’appellent TEDx et il y a en a un peu partout. A Paris, Amsterdam, Londres. En Belgique, il y en a à Gand, Anvers, Hasselt et surtout Bruxelles. Le TEDx Brussels a été créé en 2009 et reprend le principe des TED de Monterey. La première année, cette ASBL belge a organisé sa conférence dans des locaux du Parlement européen. Mais devant le succès, ils ont cherché une salle plus grande, celle de Bozar à Bruxelles. 1 500 personnes ont réservé leur place pour entendre 22 orateurs venus de tous les horizons et qui parleront du futur. " Que nous réserve le futur ? A quoi ressemblera le monde dans un ou 50 ans ? Tout comme ceux qui ignorent l’histoire sont condamnés à la répéter, ceux qui ne se préoccupent pas de l’avenir sont condamnés à être les esclaves de l’évolution de la société."

Parmi les invités, David Deutsch, physicien d’Oxford, Rob Spence, "eye-borg", le réalisateur canadien qui a perdu un œil et l’a remplacé par une caméra, David Brin, futurologue, Henrik Schärfe du Danemark qui crée des robots ultraréalistes, Luc Steels de la VUB spécialiste de l’intelligence artificielle, etc.

Comme pour les autres TED, toute la conférence sera donnée en direct sur le site www.tedxbrussels.eu et sera ensuite accessible à tous en permanence. Un TEDkids a même été organisé pour les enfants, à découvrir sur le site www.tedxkids.be.