Métrosexuel

Ce nouveau terme (nom ou adjectif) s'installe dans la langue française, même s'il n'est pas encore repris dans les petits dictionnaires usuels. Le mot désigne un hétérosexuel qui adopte les codes vestimentaires des homosexuels. On utilise ce terme pour qualifier des personnes qui font très attention à elles, prennent soin de leur corps, de leur alimentation, etc. Ce qualificatif est donné à de nombreuses personnalités telles que David Beckham.

D'après une étude récente européenne, le «métrosexuel metropolitan sexual» a entre vingt-cinq et quarante ans et court les magasins. Aucun doute à avoir sur sa virilité. Ils sont l'emblème d'une nouvelle génération où les codes de la séduction classique basculent. Le narcissisme n'est plus considéré comme une démarche esthétique homo mais comme une virilité hétérosexuelle.

«Les hommes s'épilent, se musclent, se parfument et se réinventent. La consommation se conjugue plus que jamais au masculin. Un phénomène marketing inespéré qui peut doper la consommation et faire bouger les mentalités !» (Babeth Djian.) Depuis l'exposition Bravehearts : «Men in Skirts» au Costume Institute du Metropolitan Museum à New York (Novembre 2003), l'un des derniers tabous de nos sociétés occidentales contemporaines vole en éclat : celui des hommes portant des jupes.

Absente depuis des siècles, la jupe pour homme semble retrouver les faveurs des stylistes : Kilt, sari, kimono, robe d'avocat. La plupart des grands stylistes s'y mettent donc !

© La Libre Belgique 2004