Le Giec dresse l’état des lieux des connaissances scientifiques sur les interactions complexes qui lient les sols et le climat. Le constat n’a pas changé : les terres s’épuisent. Les solutions sont disponibles pour agir sans tarder.