Scènes Anne Sylvain "déshabille" Joseph Merrick de sa monstruosité pour mettre à nu un homme instruit qui pense, aime, souffre…