Héraklès 3-4 Pingouin

Héraklès : Haenen (2), N. De Kerpel (2), Hens (2), M. Donck (2), Haig (1), Niles (2), Am. et Ant. Keusters (2 &2), Schuermans (3), Claessens (1), Legrand (2) puis Nuñez (1), Struyf (1), Van Stratum (2), T. De Kerpel (2) et V. Donck (-).

Pingouin : Faveyts (1), Adams (1), Mat., Max., O. & S. Bertand (2,1,1 & 2), Dallons (3), Jermyn (4), Louis (2), Raes (2), Van Diest (2) puis Defalque (1), A. et Q. Lemaire (1 & 1) et Massin (1).

Arbitres : MM. B. Chopin & G. Van Elegem

Cartes vertes : 30e Ant. Keusters, 40e Am. Keusters, 43e Mat. Bertrand, 54e Raes Cartes jaunes : 59e Nuñez, 63e Legrand.

Les buts : 9e Legrand (1-0), 28e Jermyn sur pc (1-1), 33e Schuermans sur pc (2-1), 35e Nuñez (3-1), 66e Jermyn sur pc (3-2), 68e Jermyn sur pc (3-3), 70e S. Bertrand (3-4).

Simon Bertrand, l’auteur du but victorieux à l’ultime seconde du match n’en revenait pas: "Mon but? Je ne l’ai pas fait exprès, j’ai voulu protéger mes mains!" En tout cas, son tip-in a permis au Pingouin de repartir avec les trois points. Pourtant, cette victoire était encore inespérée cinq minutes avant le coup de sifflet final. A ce moment, le marquoir indiquait... 3-1 pour l’Héraklès! " J’ai dit à mes joueurs à la mi-temps que si on marquait à la 68e, 69e et 70e, c’était bon!" , précise Xavier Blockmans. Et ses joueurs l’ont bien compris puisqu’ils ont attendu les quatre dernières minutes pour d’abord recoller au score et puis l’emporter à l’ultime seconde. "Nous étions réduits à neuf (2 cartes jaunes discutables, NdlR) et sous pression. Nous n’avons pas su gérer." explique Amaury Keusters. Mais peut-être ont-ils également péché par excès de confiance ? Quoi qu’il en soit, les Nivellois ont eu le mérite d’y croire jusqu’au bout pour remporter cette victoire aussi inespérée qu’indispensable.