LE MUSÉE DU LOUVRE A CONFIÉ LA RÉALISATION d'une vitrine spéciale pour protéger la Joconde des facteurs externes pouvant la détériorer à une entreprise italienne spécialisée, le «Laboratoire muséotechnique Goppion» de Milan. L'oeuvre de Leonard de Vinci sera visible à partir de l'hiver 2005 dans la salle d'Etat du musée du Louvre à travers une vitrine de 4 mètres de hauteur sur 2 mètres de large. La vitre blindée sera encastrée dans une niche, mise au point par l'architecte Lorenzo Piqueras. La mise en place de ce nouveau système de protection et la restauration de la salle d'Etat seront toutefois réalisées sans déplacer le tableau, afin que les visiteurs puissent continuer à admirer Mona Lisa durant la période des travaux.

Le Louvre a récemment annoncé que le mince panneau de peuplier sur lequel la Joconde a été peinte il y a un demi-millénaire, présentait des déformations supérieures à celles constatées précédemment. Le laboratoire muséotechnique Goppion de Milan, a été fondé en 1952 par Nino Goppion et il est internationalement renommé dans le monde entier pour ses techniques de protection des oeuvres d'art. L'entreprise a ainsi créé, entre autres, la vitrine protégeant les joyaux de la couronne anglaise exposés à la Tour de Londres.

© La Libre Belgique 2004