eBay fête le mobile et le jeans

Mikolajczak Charlotte
eBay fête le mobile et le jeans

La valse des chiffres, le site de ventes et d’enchères eBay la joue depuis des années. Une valse à… mille temps, ou plutôt à millions de clics. Et plus encore depuis qu’il a lancé ses applications mobiles (sur iPhone, BlackBerry…) : 162 millions de téléchargements; 3,3 millions d’articles disponibles; 3 vendus chaque seconde d’une valeur globale de 500 dollars; etc.

Ce qui ne l’empêche pas de s’arrêter, le… temps d’une opération médiatique internationale pour fêter un de ses produits phare : le jeans, "cette icône des garde-robes, qui fête cette année ses 140 ans", indique Leyla Guilany-Lyard, directrice de la communication du groupe pour l’Europe du Sud, dont fait partie la Belgique. "Les vêtements et accessoires sont ce qui fonctionne le mieux sur eBay", poursuit-elle. Ceci expliquant cela. "Viennent ensuite l’électronique grand public, puis tout ce qui concerne la maison, le jardin et le bricolage."

Quant au jeans, il décline aussi de belles mensurations. Rien que sur eBay.be, il se vend en moyenne 33 jeans chaque jour (plus de 12 000 en 2012), principalement des Levi’s, à 15 euros pièce en moyenne.

Chacun des pays participant à cette opération anniversaire avait carte blanche. eBay Belgique a, pour sa part, opté pour une double approche : le jeans version styliste et les enchères version caritative. Au final, une collection de 4 pièces (dont une robe et une veste) signée par Felix Boehm - un jeune designer d’origine allemande, qui a fait ses classes à Anvers - mise en vente à partir du 1er juillet. Une collection "élégante, mais qui comporte des éléments rugueux et bruts", dit l’artiste, réalisée en denim indigo foncé, "un genre très classique, mais qui rappelle aussi un peu les vêtements de travail du passé".

Le produit de la vente sera offert à l’association "Make a wish" et servira à réaliser un maximum de rêves d’enfants. "115 sont en attente, explique sa présidente, Dolores Van Haelen, et une cinquantaine sont programmés entre aujourd’hui et fin octobre". Dont coût, pour chaque rêve, entre 2 500 et 3 000 euros. "Car la famille, les parents, les frères et sœurs sont associés. Pourquoi ne vivraient-ils pas aussi ensemble les moments heureux ?", ajoute-t-elle.

Impossible, bien sûr, d’évaluer le résultat des enchères; même si les trois partenaires de l’opération comptent bien en faire écho le plus largement possible, notamment sur leurs sites et réseaux respectifs. Car, comme pour les autres enchères du site, elles débuteront à 1 euro.

Seul risque : bon nombre de clients d’eBay ne le voient plus et ne l’utilisent plus comme un site d’enchères. "Aujourd’hui, le gros du business est effectué avec des professionnels sur des articles neufs vendus à prix fixes, confirme Leyla Guilany-Lyard. Ce genre de ventes représente désormais 70 % des transactions. D’un site local permettant de faire du business avec son voisin, eBay est devenu un site transfrontalier (une vente sur cinq se fait en dehors du pays), proposant l’offre la plus large au bénéfice du plus grand nombre". Et l’application mobile va sans doute renforcer encore cette évolution, puisque c’est désormais n’importe où, n’importe quand que les clients peuvent faire leur shopping. Courant du 2e semestre de cette année, chaque utilisateur de eBay.be profitera d’ailleurs d’une home page personnalisée en fonction de ses goûts, qui ira encore plus dans le sens d’un site marchand.

D’autant que c’est le monde qu’il vend (de la grande chaîne américaine de jouets au jeune designer coréen), attirant de plus en plus de marques. "On a l’application mobile la plus téléchargée dans le monde, précise Leyla Guilany-Lyard. Avant de lancer leur propre application, les marques peuvent se tester sur eBay".

C.M.