Brasserie de Cambron, Pairi Daiza

Brasserie de Cambron, Pairi Daiza
Havaux Baudouin

Eric Domb, patron de Pairi Daiza, s’est également forgé une solide réputation dans les métiers de bouche. Une attention particulière est portée sur tous les restaurants du parc animalier, tant au niveau de la qualité des produits proposés que des thématiques déclinées. Les restaurants chinois et africain ou le pavillon des thés en sont des exemples remarquables. Pour atteindre ce niveau qualitatif, il s’est reposé sur les compétences du traiteur Paulus, qu’il a racheté, et sur les conseils gastronomiques du président d’Euro-Toques, Jean Castadot, qui l’accompagne dans sa démarche. Eric Domb ne s’est pas arrêté là et, depuis ce printemps, l’on peut déguster à Pairi Daiza quatre bières d’abbaye produites sur le site. Il a fait renaître de ses cendres le patrimoine brassicole du domaine qui remonte à 1770. A cette époque, les moines brassaient avec l’eau de la source Saint-Bernard la bière de Cambron. La légende raconte d’ailleurs que "cette bière était d’une qualité telle que les moines cisterciens qui la brassaient la buvaient sans compter. Ils la consommaient dans un gobelet en cristal supporté par un pied sculpté en forme d’ange. Un jour, l’Abbé leur intima l’ordre de boire avec davantage de modération. Les moines rétorquèrent que l’ange visible au fond du verre était si beau qu’ils devaient boire jusqu’à la dernière goutte afin de pouvoir distinguer ses traits. L’Abbé, rusé, décida alors de remplacer le verre par un autre dont le pied représentait le diable. Hélas pour lui, une fois encore, les moines trouvèrent la parade. Ils répondirent que le diable était si laid et le breuvage si délicieux qu’ils ne pouvaient se résoudre à lui en laisser la moindre goutte…" En souvenir de cette légende, dans le fond des verres utilisés pour le service de la Cambron est gravée soit la figure du diable soit celle de l’ange. La brasserie est logée dans un bâtiment érigé sur les propres ruines de la construction de l’époque cistercienne. Le bâtiment, construit avec les mêmes matériaux qu’à l’époque, briques en terre cuite moulées à la main, moellons en pierre bleue, ardoises naturelles, est recouvert d’une charpente en chêne massif en forme de coque de bateau retournée. Une installation brassicole de pointe, dont deux cuves majestueuses en cuivre accueillent les visiteurs. Les pompes du restaurant sont directement reliées aux cuves. La brasserie, d’une capacité de production maximale de 4 000hl/an, produira pour sa première année près 2 500 hl qui sont commercialisés exclusivement sur le site.

Dégustation : - La Cambron Blanche : très légère, manque d’amertume, assez souple. - L’abbaye de Cambron Blonde : ronde, ample, toastée, aux notes de biscuits et de spéculos, marquée par la coriandre. 5,5 % alcool. - L’abbaye de Cambron Brune : couleur peu intense, assez légère en bouche. 7,5 % alcool. - La Cerise de Cambron : impression de fraîcheur, citronnée, acidulée et un peu sucrée.

Sur le même sujet