Une boon comédie?

placeholder
Denis Fernand

Une comédie eyjafjallajökullesque ? C’est pourtant l’idée, celle d’un film explosif, d’un spectacle à la mesure du chaos planétaire créé par le fameux volcan islandais.

En fait, celui-ci ne sert qu’à armer un ressort très conventionnel. Un couple de parents divorcés vole vers la Grèce où va se dérouler le mariage de leur fille unique, mais l’éruption du volcan détourne l’avion vers Munich. Ils vont devoir se débrouiller pour rejoindre Corfou par tous les moyens de locomotion possibles, tout en empêchant leur "ex" d’y parvenir, si possible.

Alors, ces deux-là sont comme chien et chat, prêts à toutes les vacheries, à n’importe quel tour de cochon, c’est pas pour rien qu’elle est vétérinaire. Le film précédent d’Alexandre Coffre s’appelait "Une pure affaire". On y voyait François Damiens trouver une mallette pleine de coke, alors qu’il promenait son chien. Il a dû en garder quelques grammes pour imaginer ce mobile home customisé en petite abbaye ambulante avec son croisé chrétien au volant.

Les péripéties s’enchaînent, des grosses, des petites, des surprenantes, des attendues dans ce qui relève de la comédie du remariage. Mais vraiment pas de quoi ajouter un chapitre au fameux ouvrage de Stanley Cavell sur la question. On est dans une chaîne de production de comédie, un modèle avec des gros moyens. Le moteur est un Boon aux caractéristiques connues, rien à déclarer de spécial, un six cylindres de mimiques bien rodées, un double carburateur familial et populaire. Pour qu’il tourne, on a fait le plein de Bonneton. Beaucoup de tempérament, de l’abattage, épatante en femme de Cluzet dans "Les petits mouchoirs". Plan parfait ?

Ni parfait ni totalement foireux, plutôt poussif. Parfois, le dialogue claque, parfois, la situation surprend, parfois, le gag fonctionne, mais jamais les trois en même temps. Et puis, l’alchimie n’est pas au rendez-vous. Peut-être serait-elle venue avec une autre Valérie, Lemercier, qui a moins tendance au surrégime.

C’est un mariage grec, mais c’est pas tous les jours la feta Boon… (C’est le niveau).

F.Ds

Réalisation : Alexandre Coffre. Scénario : A. Coffre, Laurent Zeitoun, Yoann Gromb. Avec Valérie Bonneton, Dany Boon, Denis Ménochet, Albert Delpy… 1h32.