Aragon, comme héros de roman

Matthys Francis

Avec Aragon "comme héros de roman, tout est possible !" Le prouve cette étonnante fiction où vrai et faux se croisent à tout bout de champ, dixième ouvrage depuis 1978 d’André Rollin, critique littéraire au "Canard enchaîné".

Stupéfiante histoire où l’auteur de "La Mémoire de l’iceberg" - qui s’introduit dans ce récit, l’étoilant de souvenirs personnels - imagine qu’à un libraire parisien du XXe arrondissement Aragon aurait dicté un roman dans lequel il avoue avoir étouffé avec un coussin son épouse, l’écrivaine russe Elsa Triolet, décédée le 16 juin 1970 au Moulin de Villeneuve à Saint-Arnoult-en-Yvelines, où la muse et son chantre de génie reposent pour l’éternité. Ce récit de l’auteur de "Henri Matisse, roman" et de "La Semaine sainte" devra être signé du nom du libraire, Patrice Quentin, qui n’en aura été que le scribe, et le manuscrit en somnolera dans le coffre d’un éditeur ami qui ne pourra le publier que trente ans après la mort d’Aragon, survenue à Paris le 24 décembre 1982. Or voilà cet éditeur assassiné… Un polar de plus ou moins bon goût ? Au lu du résumé, on serait enclin à le croire. Il n’en est rien, pourtant : le lettré André Rollin (qui use, voire abuse, du style télégraphique) nous offre un singulier roman sur l’écriture, sur le mensonge, et l’on sait combien ce terme ambigu est indissociable de l’immense poète du "Fou d’Elsa", champion du "mentir-vrai", controversé, parfois haï, pour sa docilité envers Moscou, des décennies durant. Aragon : le poète français le plus éblouissant, le plus étourdissant (de virtuosité) depuis Victor Hugo. Par des chemins détournés, cet "Assassinat" salue le masqué romancier de "Blanche ou l’oubli" - qui gît déjà dans le purgatoire qui menace tant d’artistes disparus.

Un livre passionné qui incitera ses lecteurs, tombés sous son charme singulier, à rendre visite à des bouquinistes afin d’y chercher, d’y trouver d’autres œuvres d’André Rollin.

Francis Matthys

L’Assassinat d’Elsa André Rollin Cherche Midi 160 pp., env. 16 €. En librairie le 9 janvier