Le premier violon de l’opéra de Venise joue pour les défavorisés de Jakarta

Le premier violon de l’opéra de Venise joue pour les défavorisés de Jakarta
AFP

Loin des ors de l’opéra de La Fenice, à Venise, son premier violon Sara Michieletto parcourt le monde en jouant pour les enfants défavorisés. Portée par sa passion, l’artiste qui est montée sur les plus prestigieuses scènes voue chaque année plusieurs mois aux enfants défavorisés. "Je veux partager la beauté de la musique avec ceux qui ont moins de chance", répond-t-elle aux journalistes.

La révélation est intervenue en 2004 quand elle a effectué une tournée de plusieurs semaines auprès des enfants défavorisés des Territoires palestiniens. Depuis, elle a joué pour des milliers de jeunes, des bidonvilles d’Inde aux enfants des rues et orphelins d’Indonésie, où la moitié des quelque 250 millions d’habitants vit avec moins de deux dollars par jour.

Elle joue maintenant régulièrement dans les refuges de Jakarta, une mégapole d’une vingtaine de millions d’habitants, mais également de Yogyakarta (centre) et dans la deuxième ville du pays, Surabaya, dans l’est de l’île de Java. En vertu d’un accord avec l’orchestre italien, et le soutien de Cristiano Chiarot de la Fondation Fenice, elle arrive à coupler ses activités caritatives avec sa carrière au prestigieux opéra. Pour elle, la musique classique aide les enfants défavorisés et traumatisés à apaiser leur colère et leur frustration en prenant "conscience de leurs émotions".

Infos : www.strainsofviolin.org

Sur le même sujet