L’euthanasie des enfants bientôt coulée en loi

Hovine Annick

Sauf surprise

La discussion générale du projet visant à étendre aux enfants la loi de 2002 dépénalisant l’euthanasie démarre ce mardi en commission de la Justice de la Chambre. On devrait entrer immédiatement dans le vif du sujet, sans auditions préalables. La semaine dernière, le CD&V, farouchement opposé au texte, avait tenté, en vain, de faire venir témoigner des experts qui se sont penchés sur les demandes de fin de vie des mineurs (le groupe multidisciplinaire Metaforum de la KULeuven).

De son côté, le CDH aurait voulu interroger des juristes à propos du texte déjà approuvé par le Sénat. Le MR aurait lui aimé entendre les représentants de la Société royale de pédiatrie des Pays-Bas, où l’euthanasie est possible à partir de 12 ans - même si, en 12 ans, on n’y a officiellement recensé que cinq euthanasies de mineurs.

Ce ne sera donc pas le cas. Sauf grosse surprise, le vote définitif du texte, en séance plénière de la Chambre, devrait intervenir avant la fin de la législature ; l’extension de l’euthanasie aux mineurs sera alors coulée en loi.

Majorité alternative

Le texte prévoit qu’un mineur d’âge pourra demander l’euthanasie, au même titre que les adultes, moyennant l’accord de ses deux parents. Un dispositif particulier est prévu pour les enfants. Un pédopsychiatre ou un psychologue devront, au préalable, se prononcer sur la faculté de discernement du jeune patient face à cet acte irrémédiable. Seuls les enfants gravement malades, dont le décès est attendu à brève échéance, sont concernés. ils devront éprouver des douleurs physiques insupportables et inapaisables. Les souffrances psychologiques - que peuvent invoquer les adultes pour qu’un médecin mette fin à leurs jours - ne sont pas visées dans le cas des mineurs.

Au Sénat, le texte a été adopté le 12 décembre à une majorité alternative de 50 voix (les groupes socialistes et libéraux - sauf les MR Gérard Deprez et Armand De Decker qui ont voté contre, les écologistes et la N-VA). Le CD&V, le CDH et le Vlaams Belang ont voté contre.

An.H.