Le Shakespeare de l’année

Lorfèvre Alain

Pour toute une génération de téléphages, Joss Whedon demeure le créateur de la série "Buffy contre les vampires". Multicélébré, primé et millionnaire, le garçon a depuis confirmé ses talents de scénariste hautement référentiel en mettant son grain de sel dans certaines séries de superhéros de la fameuse Marvel. Le revoici avec un projet a priori inattendu : une nouvelle adaptation de la pièce de Shakespeare, "Much Ado About Nothing" ("Beaucoup de bruit pour rien"). Le parti pris est simple et sans fioriture. Whedon a conservé le texte original, à la virgule près, tout en le transposant dans le monde moderne - avec tous les attributs de l’Amérique californienne, même si l’action est supposée se dérouler à Meddine (en cherchant bien sur la carte, il doit en exister une Meddine aux USA). Le noir et blanc justifie le décalage et la dimension désuète du langage. Seul ajout : deux brefs passages musicaux. Pour le reste, c’est du théâtre filmé, avec accent américain sur les sonnets du Barde. Pas de quoi s’extasier, ni de quoi fouetter un producteur. Au vrai, on préfère voir un auteur comme Whedon se faire plaisir entre amis avec un petit budget plutôt qu’Hollywood nous resservir une pièce montée de 150 millions dollars, façon "Les Misérables" ou "Anna Karenine". Au moins, l’amour du texte original est patent. Et on se souvient que dans "Buffy", Whedon avait joué du décalage, dans des épisodes spéciaux. A défaut d’inspiration, au moins la sincérité est-elle présente.A.Lo.

Réalisation : Josh Whedon. Avec Amy Acker, Alexis Denisof, Nathan Fillion,… 1h48.