Les membres de la filière syrienne restent détenus

Laruelle Jacques
C’était un gigantesque coup de pied dans les filières d’envois de combattants vers la Syrie : plus de 600 policiers avaient pris part, dans la semaine du 24février dernier, à 55 perquisitions menées principalement dans la région bruxelloise....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité