Guerre des concerts sur la frontière entre la Colombie et le Venezuela

Ils portent des jeans troués et ne rateraient ça pour rien au monde. Maël et sa petite amie, rouge vif sur les lèvres et épaules dénudées façon colombienne, n’ont jamais eu l’occasion d’aller à un tel concert....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité