Mieux se nourrir grâce aux producteurs locaux

Caroline Agus

Alimentation Le projet Tandem Local entend sensibiliser le consommateur à une alimentation saine et locale.

Depuis quelques années, manger des aliments équilibrés, sains et locaux devient un critère de plus en plus pertinent pour les consommateurs. Web-TV liégeoise, Permavenir TV et l’application liégeoise Mangez-Local s’associent pour sensibiliser les consommateurs à adopter une alimentation saine, locale et équilibrée.

De cette collaboration naît l’initiative Tandem Local dont l’objectif est double : inspirer le public et l’informer sur la nécessité de consommer local en Belgique, mais aussi redonner à l’alimentation son côté social et créateur de liens.

Chaque semaine, du 15 juillet au 20 septembre, Tandem Local met les provinces à l’honneur. En parcourant les routes belges à vélo électrique, l’équipe porteuse du projet va à la rencontre des producteurs locaux et des artisans qui transforment des matières premières locales en produit unique. Équipée d’une caméra, l’équipe proposera en 2020 au cinéma un long-métrage qui mettra à l’honneur toutes les rencontres faites durant ces dix semaines de sensibilisation. L’équipe explorera la province en deux étapes.

Cette semaine, elle va à la découverte de plusieurs petits artisans liégeois… "Le plus difficile pour nous, c’est de choisir quel artisan on va rencontrer", relève François Legrand de Permavenir. "Contrairement à ce que l’on croit, il existe de nombreuses productions artisanales en Belgique."

La mission de Tandem Local ne se limite pas à échanger avec le producteur ou l’artisan, elle vise aussi à découvrir son produit, sa famille, son histoire. Le but est de lui rendre hommage en lui donnant plus de visibilité pour que les consommateurs se rendent compte que derrière notre alimentation se cachent souvent des producteurs et artisans oubliés.

Les initiateurs du projet espèrent que les consommateurs remarqueront que le local est accessible à tous et qu’il est parfois moins cher que les produits bio que l’on trouve dans les grandes surfaces.

"Nous ne voulons pas être considérés comme des moralisateurs mais manger local permet de soutenir les producteurs locaux et l’économie belge tout en préservant une alimentation saine et respectueuse de la planète", conclut François Legrand.

Caroline Agus (st.)